Isolation thermique de l’habitat : que faire

L’isolation thermique des habitations est une action de plus en plus importante pour donner au logement un excellent confort de vie et offrir la possibilité de réaliser des économies sur les factures d’énergie. En effet, équiper le bâtiment d’un système d’isolation permet de réduire les émissions d’énergie et d’économiser jusqu’à 25 % sur les dépenses, ce qui permet d’amortir l’investissement en quelques années.

Une maison parfaitement isolée permet également de réduire les nuisances sonores et d’éviter les variations de température, en garantissant une parfaite stabilité des murs, sans l’apparition de moisissures qui pourraient être néfastes pour la santé.

Cet investissement est donc beaucoup plus précieux qu’il n’y paraît, et devient de plus en plus nécessaire pour tous les foyers afin de protéger l’environnement, de plus en plus menacé par la pollution, et de réduire les déchets, y compris les déchets économiques. L’isolation d’une maison consiste à travailler sur les zones qui communiquent avec l’extérieur, c’est-à-dire les toits, les façades, les murs et les sols.

L’isolation de la toiture

Le toit est certainement la partie de la maison qui perd le plus de chaleur. Si vous n’isolez pas complètement le toit, toute la chaleur partira à l’extérieur. Si vous n’isolez pas complètement le toit, toute la chaleur partira à l’extérieur. Les travaux sur le toit ne coûtent pas trop cher, il est donc conseillé de travailler d’abord sur cette partie de la maison, ce qui garantit une réduction de la consommation pouvant atteindre 45 %.

Qu’il s’agisse d’un toit plat ou d’un toit en pente, il est possible de l’isoler à l’extérieur comme à l’intérieur. Pour ce faire, on utilise des panneaux isolants, des membranes d’étanchéité et des couches de matériaux de protection. Si le toit est constitué de tuiles portugaises, qui favorisent la ventilation grâce à leur forme en pignon, l’isolation sera parfaite en toutes saisons, favorisant une plus grande fraîcheur en été et un excellent chauffage en hiver.

Si, en revanche, le toit est recouvert de tuiles en PVC, l’isolation est garantie en hiver, mais la ventilation parfaite n’est pas assurée en été.

L’isolation par les murs extérieurs

Le type d’intervention le plus populaire est l’isolation thermique, c’est-à-dire une protection totale du bâtiment qui repose sur le périmètre de la maison sans apporter de modifications aux volumes du bâtiment. Toutefois, cette solution reste trop onéreuse et, dans de nombreuses situations, les gens optent pour des mesures plus invasives mais moins coûteuses.

En outre, l’isolation thermique ne convient pas aux bâtiments historiques ou aux maisons de luxe, car elle est appliquée sur la façade. L’isolation extérieure est réalisée en fixant des panneaux isolants sur les murs extérieurs, qui sont ensuite recouverts d’une légère couche de plâtre. Il en résulte une réduction des changements de température et une protection contre les moisissures. L’efficacité plus ou moins grande dépend toutefois du matériau isolant : il est nécessaire d’opter pour un matériau à faible transmission thermique afin de ne pas disperser la chaleur et à forte inertie thermique pour obtenir un climat plus frais par temps chaud.

L’isolation interne

L’isolation thermique interne permet certes de réaliser des économies, mais elle a une incidence sur le volume de la maison et il faut donc compter sur une perte d’espace. C’est l’option de choix pour ceux qui n’ont pas le temps de travailler par l’extérieur et qui optent pour une isolation partielle. La méthode la plus courante consiste à fixer des plaques de plâtre ou des panneaux de matériau isolant sur les murs intérieurs, auxquels on ajoute une feuille d’aluminium pour empêcher l’apparition de moisissures.

Une autre méthode consiste à insérer un matériau isolant dans les cavités, avec une marge d’au moins 10 cm. Cela permet d’économiser beaucoup d’argent et l’isolation est assez bonne, même si elle n’atteint pas la même couverture que l’isolation extérieure.

La menuiserie

L’isolation d’un bâtiment passe également par une intervention sur les fenêtres et les portes qui, si elles sont anciennes, entraînent des déperditions de chaleur. Afin d’augmenter l’isolation, il est possible de remplacer les fenêtres et les portes, en profitant également des avantages fiscaux, ou d’intervenir avec de petits expédients pour limiter la dispersion.

La méthode d’isolation la plus couramment utilisée consiste à colmater les fissures, en évitant les infiltrations. Si vous avez des volets roulants avec des caissons, insérez un matériau isolant dans l’espace pour éviter les fuites. Enfin, choisissez des rideaux lourds et des films plastiques transparents pour les fenêtres afin d’augmenter l’isolation thermique de la maison.

Si vous décidez de changer les cadres des fenêtres, le conseil est de choisir des fenêtres fabriquées dans des matériaux innovants et résistants comme le PVC ou le bois, à considérer en fonction du style de votre maison.

L’isolation d’une maison et/ou d’un bâtiment est donc quelque chose de très important pour réaliser des économies, mais également pour le confort des habitants. Que ce soit intérieure, extérieure et les menuiseries, il y a toujours des solutions pour permettre de bien isoler une maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.